Les nouvelles chroniques de Mr Jack

Élémentaire, mon cher Watson !

Archive for the ‘1/70 et pourtant il existe’ Category

L’inspecteur choisit le tirage…

leave a comment »

Histoire de réanimer cette rubrique, et de se souvenir que le « 1/70 » ne rode jamais très loin dans les sombres ruelles de Whitechapel … non ce n’est pas un fait divers et ça n’arrive pas qu’aux autres … voici une situation « cacahuète » rencontrée dernièrement par d’éminents joueurs …

C’est juste pour s’amuser tellement c’est facile …

Quel tirage choisit l'inspecteur ?

Sachant que Lestrade est un faux-suspect (joué par l’inspecteur en 1.4), Holmes (Jack) est démasqué à la fin du tour 3 … avec le tirage qui suit !

Lestrade is no more a suspect (playing by the inspector for 1.4), Holmes (Jack) will be revealed at the end of the round 3 … with the next draw!

Rubrique dédiée au tirage de cartes improbable, celui qui a 1 chance sur 70 de survenir et qui fait basculer la partie. On salue ici l’ironie de ce jeu, cruelle pour l’un-e, miraculeuse pour l’autre. Célébrons la, amusons-nous en … pour mieux la démystifier ! Le principe est simple : une situation de jeu en fin de tour pair est présentée, et il faut deviner les personnages présents au tour suivant …

Publicités

Written by scalpaf

février 4, 2012 at 15:24

L’avenir est dans les cartes

leave a comment »

« Retourne les cartes, je te dirai qui tu es … »

Comment l’inspecteur va-t-il savoir qui est Jack, entre Goodley et Gull ?

How the inspector will know who is Jack, between Goodley and Gull ?

Cette rubrique est dédiée au tirage de cartes improbable, celui qui a 1 chance sur 70 de survenir et qui fait basculer la partie. On salue ici l’ironie terrible de ce jeu, cruelle pour l’un-e, miraculeuse pour l’autre. Célébrons la, amusons-nous en … pour mieux la démystifier ! Le principe de cette rubrique est simple : une situation de jeu en fin de tour pair est présentée, et il faut deviner les personnages qui vont être présents lors du tour suivant …

Written by scalpaf

octobre 23, 2010 at 23:24

Bert le mal-aimé

with 2 comments

De par sa capacité à s’isoler tout seul, Bert est souvent la victime de tirages malheureux. Les Jack sont prévenus, mais même quand ils prennent certaines précautions – en donnant un maximum de possiblités de mouvement aux autres personnages -, ils ne sont pas à l’abri de la mauvaise plaque.

Quel tirage met fin aux espoirs de Bert !?

Which draw does mean the end of Bert’s hopes?

 

—— Ce qui suit contient la réponse à la question ——
——

Ce petit problème n’est pas forcément très compliqué si on s’y penche un peu.
Pour isoler Bert au tour 3, on peut envisager deux hypothèses : utiliser Goodley ou Bert lui-même.

Hypothèse 1 : Présence et utilisation de Goodley
L’utilisation de Goodley signifie que Bert est absent du tirage. Cela implique nécessairement le déplacement de Bert qui menacerait de s’enfuir au tour 4, la lumière n°2 disparaissant au début du tour 3. Compte tenu de la mobilité des autres personnages, tous à proximité des bouches d’égout, on s’aperçoit très vite qu’aucun des tirages « avec Goodley et sans Bert » ne permet d’isoler Bert au tour 3. Il faudrait pouvoir à la fois déplacer Bert de 2 cases (par exemple en e3, utilisant donc 2 coups de sifflet de Goodley), et que les 3 autres personnages présents soient suffisamment distants pour ne pas pouvoir rejoindre Bert. Il faudrait un Goodley à 6 coups pour qu’il puisse isoler Bert.

Hypothèse 2 : Présence et utilisation de Bert
Il s’agirait donc d’utiliser Bert pour s’isoler lui-même. Cela exclut ipso-facto la présence de Goodley ou de Gull en compagnie de Bert.
De même la présence de Watson permet également la sauvegarde de Bert. Si Bert bloque Watson en posant une plaque en h6, il y a forcément deux personnages parmi Holmes, Lestrade, Smith et Stealthy qui pourra rattraper Bert. La seule autre case que Watson ne peut pas couvrir sans être bloqué en h6, est la case b1 avec une plaque en c2. Mais à la fois Holmes et Smith couvrent cette possibilité. Cela exclut donc Watson du tirage anti-Bert.
Il reste 5 personnages qui donnent 4 tirages avec Bert : BeHoLeSm, BeHoLeSt, BeHoSmSt, BeLeSmSt.
La présence de Lestrade mérite une attention particulière pour 2 raisons : c’est un suspect et il est positionné sur une bouche d’égout. Bert a 2 façons de s’isoler de Lestrade : en mettant une plaque d’égout en c2 ou en mettant une plaque d’égout en f7.
Dans le premier cas (plaque d’égout en c2), seules les 2 cases a1 et b1 permettent à Bert de s’isoler de Lestrade. Mais ces 2 cases sont couvertes à la fois par Smith et Holmes, aucun tirage ne fonctionnera dans ce cas.
Dans le second cas (plaque d’égout en f7), plusieurs cases peuvent accueillir Bert en dehors de la sphère d’influence de Lestrade : a1, b1, f3, g3, h3, i4, i5, et si la plaque l12 est déplacée les cases j10, k11, k10, l12 et m12. Parmi toutes ces cases il faut en trouver (au moins) une non protégée par 2 des 3 personnages restants. Les cases a1, b1, g3, h3, i4, i5, k11, k10, l12 et m12 sont couvertes par Holmes et Smith. la case j10 est couverte par Holmes et Stealthy. La case f3 est uniquement couverte par Holmes dès lors que la plaque f10 reste en place. Cela signifie donc que le tirage BeLeSmSt (sans Holmes) est potentiellement recevable du point de vue des positions des personnages, en jouant 3.1 Bert c2-f3 (M l12-f7). En outre la proximité de Smith et Stealthy avec Lestrade, permet dans tous les cas de couvrir Lestrade à la fin du tour 3 et d’empêcher le bluff Bert/Lestrade. Les autres tirages avec Lestrade ne sont pas recevables.

Reste à considérer le dernier tirage, sans Lestrade : BeHoSmSt. Les 3 personnages accompagnant Bert ne peuvent pas être isolés ensemble en bloquant leur bouche d’égout la plus proche puisqu’ils sont répartis autour de 2 bouches d’égout différentes. La seule manière d’isoler Bert est de trouver une case qui sera rendue inacessible par le blocage de la bouche d’égout la plus proche. La présence de Smith limite considérablement les cases candidates. Seules d3, e3 et f3 peuvent être isolées de Smith, mais d3 et e3 sont couvertes par Stealthy. Reste donc f3 qui n’est couverte ni par Holmes, ni par Stealthy dès lors qu’une plaque d’égout est posée sur h3. On favorisera naturellement l’utilisation de la plaque f10 pour jouer 3.1 Bert: c2-f3 (M f10-h3). Par ailleurs, les 3 personnages peuvent couvrir Lestrade, ce qui empêche la sauvegarde du couple Bert-Lestrade.

En synthèse, nous sommes devant une situation dont le risque pour Jack s’élève à 2/70 et non 1/70 car 2 tirages permettent d’isoler Bert à coup sûr durant le tour 3.
1) Le tirage Bert, Lestrade, Smith, Stealthy avec le coup 3.1 Bert: c2-f3 (M l12-f7)
2) Le tirage Bert, Holmes, Smith, Stealthy avec le coup 3.1 Bert: c2-f3 (M f10-h3)
Dans la partie qui sert de support à cette étude, c’est le second tirage qui est survenu.

Partie n°84956 : oeolycus vs barbapapa

Barbapapa, le 20 novembre 2009

Cette rubrique est dédiée au tirage de cartes improbable, celui qui a 1 chance sur 70 de survenir et qui fait basculer la partie. On salue ici l’ironie terrible de ce jeu, cruelle pour l’un-e, miraculeuse pour l’autre. Célébrons la, amusons-nous en … pour mieux la démystifier ! Le principe de cette rubrique est simple : une situation de jeu en fin de tour pair est présentée, et il faut deviner les personnages qui vont être présents lors du tour suivant …

Written by scalpaf

octobre 21, 2010 at 01:51

Publié dans 1/70 et pourtant il existe, Bert

Tagged with

Ce sont les cartes qui décident !

leave a comment »

L’inspecteur hésite entre Holmes et Watson. Sherlock vient de lui donner l’alibi de Gull. Quel tirage va survenir au prochain tour ?

The Inspector hesitates between Holmes and Watson. Sherlock has just given Gull’s alibi. Which draw is coming out now ?

L’énoncé du problème est volontairement flou pour vous faire phosphorer un peu …

—— Ce qui suit contient la réponse à la question ——
——

A travers cet énoncé quelque peu sybillin, nous cherchons le tirage qui ne permet pas à l’inspecteur de choisir le suspect qu’il va accuser. Pour la petite histoire, le coup 7.1 joué par l’inspecteur (Moriarty) montrera que ce dernier souhaitait accuser Watson. Etant donnée la disposition des personnages, l’inspecteur n’aurait aucun mal à accuser Holmes puisque 5 personnages peuvent directement l’atteindre au coup 7.1. (100% de chances de pouvoir accuser Holmes). Un problème peut se poser si l’inspecteur veut accuser Watson. Trois personnages le rattrapent directement en 7.1 : Goodley, Holmes et Stealthy. Dans 65 tirages sur 70, l’un ou l’autre de ces 3 là seront présents (voir l’article Le tirage des cartes). Il reste donc 5 tirages potentiellement problématiques, ceux qui réunissent Bert, Gull, Lestrade, Smith ou Watson au tour 7. Examinons les de plus près.

Bert, Gull, Lestrade, Smith
C’est le tirage sans Watson. L’inspecteur jouera Bert de façon à maintenir toutes les possibilités de déplacement de Goodley, Holmes et Stealthy en vue du tour 8. Il peut déplacer la plaque m9 ou f7 pour boucher la case neutre f10, ce qui permettra de rattraper Watson sans problème en 8.2 ou 8.3.

Bert, Gull, Lestrade, Watson
Dès lors que l’inspecteur joue Watson en c2, la présence de Lestrade interdit à Jack de jouer Bert. Pour sauver Watson (en c2) au tour 7, il doit échanger Watson et Gull et jouer Lestrade. Cela permet à l’inspecteur de jouer Bert qui libèrera f7 afin de garantir l’accusation de Watson en 8.2 avec Stealthy, et ce même si Jack déplace Watson en a2 avec Goodley en 8.1.

Bert, Lestrade, Smith, Watson
C’est le tirage sans Gull. Gull étant accessible par Goodley et Stealthy sans le truchement des égouts, il suffit (quasiment) à l’inspecteur de déplacer Watson pour s’assurer de sa capture au tour 8. Conseillons quand même de le tenir à proximité de Stealthy et à portée de Goodley : Watson en h6 ou g5 semble sâge.

Gull, Lestrade, Smith, Watson
Le tirage sans Bert. La présence de Gull n’est pas suffisante pour empêcher l’accusation de Watson au tour 8. Avec ce tirage aussi, jouer Watson suffit presque. Que ce soit en c2 – obligeant Jack à jouer Gull et Lestrade – ou encore h6 ou g5

Bert, Gull, Smith, Watson
Voilà donc le tirage problématique, celui qui réunit au tour 7 Bert, Gull et Watson en l’absence de Lestrade. L’inspecteur est obligé de jouer Gull ou Watson sinon Watson peut s’enfuir. Jouer Gull permet à Jack de mettre Watson à l’abri en l7, d’utiliser Bert pour verrouiller les accès par les égouts, puis Goodley en 8.1 pour maintenir tout le monde à l’écart. Mais il n’y a pas de solution non plus en jouant Watson. Jack peut isoler Watson par le truchement de Gull (échange Gull-Watson en c3) et d’une plaque d’égout en c2. En 8.1, Jack utilise Goodley en b6 pour déplacer Watson en a2, tout en éloignant Lestrade en e6.

Partie n°74453 : Moriarty vs bonoracle (Gull’s Cup)

La fin de partie :
7.1 Watson: i5-h6 N
7.2 Gull: h6xc3 Watson SE
7.3 Bert: (M m9-c2) g9-h10
7.4 Smith: g8-f10 (L b2-l11)
8.1 Goodley: h3-b6 (Watson c3-a2 SW + Lestrade d5-e6)

Cette rubrique est dédiée au tirage de cartes improbable, celui qui a 1 chance sur 70 de survenir et qui fait basculer la partie. On salue ici l’ironie terrible de ce jeu, cruelle pour l’un-e, miraculeuse pour l’autre. Célébrons la, amusons-nous en … pour mieux la démystifier ! Le principe de cette rubrique est simple : une situation de jeu en fin de tour pair est présentée, et il faut deviner les personnages qui vont être présents lors du tour suivant …

Written by scalpaf

octobre 19, 2010 at 22:54

Le début et déjà la fin

leave a comment »

Les Chroniques de Mr. Jack ouvrent une nouvelle rubrique : « 1 sur 70 et pourtant il existe ».
Cette rubrique est dédiée au tirage de cartes improbable, celui qui a 1 chance sur 70 de survenir et qui fait basculer la partie. On salue ici l’ironie terrible de ce jeu, cruelle pour l’un-e, miraculeuse pour l’autre. Célébrons la, amusons-nous en … pour mieux la démystifier ! Le principe de cette nouvelle rubrique est simple : une situation de jeu en fin de tour pair est présentée, et il faut deviner les personnages qui vont être présents lors du tour suivant …

Pour démarrer cette nouvelle rubrique, une petite mise en bouche facile de début de partie (fin du tour 2), qui annonce pourtant déjà la fin … de Jack.

Mr Jack se cache sous les traits de Sherlock Holmes. Après avoir joué son coup 2.4, il aborde le tour 3 avec une relative confiance. Mais d’après vous, quel tirage de cartes réserve le tour 3 ?

—— Ce qui suit contient la réponse à la question ——

Et oui, c’est bien l’unique tirage (sur les 70 tirages possibles) susceptible d’éliminer Jack qu’il fallait trouver ici, à savoir : Gull, Lestrade, Smith et Watson. L’échange Gull-Jack lui sera fatidique. Jack peut éventuellement se raccrocher à l’infime espoir que l’inspecteur choisisse d’isoler le suspect Goodley (ou Bert ?) plutôt que Holmes, mais c’est tout !

Partie n°30137 : Lapinot – scalpaf

Cette situation de jeu rencontrée en janvier 2008 dans ma première partie contre Lapinot m’a particulièrement marquée. A l’époque, j’utilisais encore les cartes de mon jeu « Mr Jack » pour dénombrer les tirages catastrophiques issus des fins de tours pairs, et quand ce tirage est tombé, j’avais ces 4 cartes dans la main …

 

Written by scalpaf

octobre 18, 2010 at 02:04