Les nouvelles chroniques de Mr Jack

Élémentaire, mon cher Watson !

Archive for the ‘Pré-études’ Category

NYg passe le cap des 1000 parties !

leave a comment »

Salut mes chers Voisins,

Comme promis, voici un P’tit article sur les Stats du NYg :

Vous vous doutez bien que j’ai suivi l’affaire de près. Et durant c’est 1000 premières parties, au début et pendant longtemps l’inspecteur menait 51% à 49% contre Jack avec un différentiel de + 13 parties.

Le volume de parties augmentant, et ce différentiel restant stable, Il y a eu quelques temps un 50% – 50% !!!

Puis soudainement, l’inspecteur s’est énervé et en quelques jours, le différentiel est passé à + 30 pour l’inspecteur ! Depuis, c’est stable au alentour de + 33 en moyenne ! Ainsi, nous en sommes aujourd’hui à 52% à 48 % pour l’inspecteur !!!

Passons à une petite analyse comparative des 2 versions New Yorkaise :

Art NYg

A ma grande surprise, Latimer est l’archétype du Jack New Yorkais !!! A NY, cela fait déjà longtemps qu’il collait au tableau. Mais à NYg, il endosse ce rôle depuis peu !!!
Il y a quelques jours, nous étions à 51% à 49% pour l’inspecteur et c’était Callahan le Fier représentant du NYg mais depuis il a un peu gagné en Jack ! 😉

Dans l’ensemble, la hiérarchie des Perso est respectée avec une baisse des Stats générales en Jack (de 51% à 48%) ! De manière générale, les victoires en Jack sont moins par des fuites (de 33% à 25%) au profit des fausses accusations (de 16% à 22%) !

Voici les hiérarchies en Jack :
– à NY : Rider, Smith, Callahan, Beach, Latimer, Grant, Tumblety et Eastman !
– à NYg : Rider, Smith, Callahan, Latimer, Beach, Grant, Tumblety et Eastman !

Grant devient un Jack plus difficile à jouer et finalement plus difficile à évader car elle est toujours autant mal accusée !
La mauvaise surprise, c’est Beach qui bizarrement subit une baisse dans ses Stats (de 52% à 47%) !!!
La bonne surprise, c’est Tumblety qui conserve ses Stats de l’une à l’autre version. Car à NYg, sa position de départ parait lui être bien défavorable mais finalement, à l’heure d’aujourd’hui, il n’en est rien !!!

Pourquoi ces différences ???

Le placement de NYg étant « Secure » pour l’inspecteur et avec une plus forte proximité des personnages, il est donc plus difficile pour Jack de s’enfuir au tour 2. A partir du tour 3, NYg redevient NY avec ses même stratégies et ses même contraintes, mais avec des placements généralement différents ! 😉

En général, les parties NYg se jouent en plus de tours que celles de NY ! Et il est bien évident que plus la partie dure, plus elle est à l’avantage de l’inspecteur (il a plus d’indices et moins de suspects pour accuser justement) !!!

Voici un petit comparatif des victoires en Jack entre NYg et NY :
– Tour 1 :  00,20% pour 00,94 %
– Tour 2 :  06,15% pour 15,31%
– Tour 3 :  13,93% pour 13,49%
– Tour 4 :  20,08% pour 24,13%
– Tour 5 :  13,73% pour 08,43%
– Tour 6 :  17,62% pour 14,48%
– Tour 7 :  18,85% pour 12,54%
– Tour 8 :  09,43% pour 10,68%

J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à voter et commenter à votre guise.

A très bientôt pour de nouvelles aventures !!! 😉

Written by Gilou

août 22, 2013 at 20:00

Publié dans Pré-études, Statistiques

« NY, Gilou Setup », dit « NYg », fête son 1er mois !

with 8 comments

Mes chers Voisins, mes chères Voisines,

Voici les premières statistiques de ce premier mois d’existence :

  • Déjà 2OO parties de jouées, soit un peu moins de 7 parties par jour.
  • Une variante plutôt équilibrée puisque nous en sommes à 54 % de victoires en Inspecteur,
  • contre 46% de victoires en Jack, dont 27 % de Sorties, 0,5 % de non-accusation et 18,5 % d’erreurs judiciaires.

Je tiens à vous remercier pour votre curiosité et l’intérêt que vous portez à cette variante. Elle a été créée par mes soins dans le but d’avoir des ouvertures 1OO % Secure. Et aussi, pour nous permettre de jouer en toute équité lors du Whitechapel Tour lors de la phase New Yorkaise !

Puisque c’est dit, je ne peux que vous poser la question : « Etes-vous d’accord pour que le NYg soit la variante utilisée pour les tournois du Whitechapel Tour ? ».

Dans l’attente de vos réponses,

A très bientot !

Gilou    😉

————

My Dear Neighbours,

Here are the first statistics of this first month of existence :

  • Already 2OO left of played, so a little less of 7 games by day.
  • A variant rather well-balanced because we are in 54 % of victories in Inspector,
  • against 46 % of victories in Jack there, of which 27 % of Escapes, 0,5 % of Dawn and 18,5 % of false accusation.

I am anxious to thank you for your curiosity and the interest which you carry in this variant. It was created by my care with the aim of having openings 1OO % Secure. And also, to allow us to play in any equity during Whitechapel Tour during the New York phase !

Because it is said, I can only ask you the question : « Are you all right so that the NYg is the variant used for the tournaments of Whitechapel Tour ? ».

Waiting for your answers,

See you !

Gilou    😉

Written by Gilou

juin 22, 2012 at 20:00

Défi du Jour, Bonjour !!!

with 3 comments

Chers Voisins, chères Voisines et chers Inspecteurs,

Jack souhaite vous Défier !!! Vous n’êtes pas sans savoir que depuis quelques temps, certains d’entre nous ont un pied à terre outre-Atlantique. Et nous nous sommes fait de nouveaux Voisins sur place et ça c’est plutôt sympa !
Là bas, à Manhattan, les inspecteurs n’ont pas la vie facile ! Une rumeur rode … des tirages d’ouvertures posent probleme !!! Deux d’entre eux ne sont pas 1OO% Secure !
Mr Jack, lui-même, souhaite pouvoir narguer en toute impunité les inspecteurs qui le prennent en chasse, et ce, quel que soit le Tirage d’ouverture !!!

Gilou, un vieil ami de Mr Jack a tenté de trouver un nouveau placement de Départ pour New-York.
Mr Jack, n’ayant d’égal que l’envie de nous narguer, a décidé de mettre à l’épreuve ce placement.

Jack nous propose un Défi, un Défi de Taille !!!
Il vous propose chers Inspecteurs de trouver une Ouverture, 1OO% Secure pour chacun des 70 tirages d’ouvertures possibles pour ce nouveau placement New-Yorkais.
Par 1OO% Secure, nous entendons un coup 1.1 qui permet d’empêcher quelle que soit l’identité de Jack !!!

Si aucun tirage d’ouverture ne pose problème d’ici un mois, ce nouveau placement sera actif pour toutes les parties New-Yorkaises.

Votre mission, si vous l’acceptez, est de donner un tirage d’ouverture qui vous pose problème. Si effectivement ce tirage est effectivement sans coup 1.1 1OO% Secure. Ce nouveau placement ne sera pas mis en ligne.

Bonne réflexion à vous !!!


Written by Gilou

avril 1, 2012 at 20:30

Publié dans Ouvertures, Pré-études

Un inspecteur perdant sans jouer ?

with 6 comments

Quelques parties à New-York suffisent pour s’apercevoir de la difficulté pour l’inspecteur d’appréhender les ouvertures avec Eastman et Tumblety. Leur présence multiplie les risques d’évasion de Jack au tour 2, mais on se dit qu’en y réfléchissant un peu, on trouvera bien une solution. C’est également ce que je me suis dit en croisant l’ouverture Callahan, Eastman, Grant, Tumblety. La première fois, c’était contre Gilou et il s’était évadé avec Smith dès le tour 2. Partie amicale, sans conséquence, j’ai juste rangé ça dans un coin en me disant que je n’avais pas suffisamment réfléchi à la question. Puis voilà que cette ouverture se pointe de nouveau lors de la finale contre les Necronut à Brooklyn. Finale de tournoi oblige, j’y réfléchis un peu plus … et ne trouve pas pour autant de solution complètement sécurisée, à savoir empêchant l’évasion de tous les Jack possibles …

Plusieurs joueurs – et non des moindres -, se penchent sur la question et parviennent à la même conclusion : la présence de Callahan, Eastman, Grant et Tumblety au premier tour, permet l’évasion d’un personnage au tour 2, et ce quel que soit le premier déplacement de l’inspecteur.  Alors bien sûr, le débat reste ouvert, et  vos propositions pour prouver le contraire sont les bienvenues … une statue à la gloire de celui ou celle qui trouvera la solution sera dressée au panthéon de Mr Jack !

Ouverture Callahan – Eastman – Grant – Tumblety, pas de coup totalement sécurisé pour l’inspecteur ? Quel coup jouer ?

Le fait que l’inspecteur puisse perdre une partie par le simple fait du premier tirage des cartes, sans avoir même commencé à enquêter, est une chose nouvelle dans le jeu tel que nous le connaissons. L’extension (à Whitechapel) peut amener de telles situations, mais suite aux placements des personnages librement choisis par les joueurs eux-mêmes. Le placement des personnages dans le jeu avec l’extension fait déjà partie de l’enquête. Ici, à New-York l’action des joueurs n’y est pour rien. L’inspecteur glisse sur une peau de banane en descendant du bateau et sa visite de New-York est terminée ! Même si la perte de l’inspecteur ne se produit (en moyenne), qu’1 fois sur 560, cela en constitue bien une anomalie.

New-York en cache-t-il d’autres ? Quelle attitude adoptée ? Au-delà de décider du meilleur – ou plutôt du moins mauvais – coup à jouer pour l’inspecteur, cette anomalie remet-elle en cause notre rapport au jeu ? Est-elle normale ? Doit-on l’accepter ? Peut-on la refuser ? Que faire quand cette ouverture se présentera ?…

Written by scalpaf

décembre 28, 2010 at 19:52

Publié dans Pré-études

Tagged with ,

Ouverture n°29 : Bert – Holmes – Smith – Stealthy (BeHoSmSt)

leave a comment »

Présentation
Une ouverture assez confortable pour l’inspecteur puisque Steathly joue à ce tour. Il n’y aucune menace d’évasion. Les personnages nominés pour être joué sont Bert, Holmes et Smith.

Holmes
Jouer Holmes en e3 semble être le coup le plus pertinent.
Si Jack est Steathly : il laissera soit Smith, soit Bert à l’adversaire. Laisser Smith à l’adversaire impliquera que Jack aura sauvé Goodley ou Gull,  Steathly et Holmes. Laisser Bert à l’inspecteur peut éventuellement conduire ce dernier à fermer la bouche d’égoût en a5 en échange de l12 ce qui peut donner un tour 2 délicat pour Jack car l’action de Watson sera réduite.
Si jack n’est pas Steathly, l’inspecteur finira probablement le tour 2 avec 3 innocentés et peut – être un alibi (sait-on jamais avec Holmes)

Exemples de partie :
Partie n°42880 : MrPibb vs scalpaf

Smith
Smith i10 L f5 – h4
Ouverture qui plonge tout le monde dans l’obscurité car les personnages jouables sont les seuls à être encore à la lumière. De plus, seul Smith peut être secouru par Bert.
La tactique de l’ombre peut être dangereuse et aléatoire mais n’est pas à exclure car elle permettra de maintenir 6 suspects à la fin du tour 1. La tactique de la lumière pourra sauver 4 personnes à la    fin du tour 2 si Jack ne se cache pas sous les traits de Steathly.

Bert
Les solutions sont multiples. Voici les coups possibles
1) Boucher la bouche d’égout en m9
Voici une ouverture anti–Goodley caractérisée ! Là encore si Jack n’est pas Steathly, l’inspecteur se retrouvera avec 5 suspects sur les bras. Dans cette configuration, Bert n’est pas isolable.

Exemples de partie :
Partie n°69616 : scalpaf vs freddy21

2) Bert j10 M c2-h6
Un coup que j’ai testé une fois pour le fun et pour réduire l’action d’Holmes pour prendre un indice. Maintient de 5 suspects à la fin du tour 2 dans la plupart des cas avec un alibi pour l’inspecteur (sauf s’il se cache sous les traits d’Holmes)

Exemples de partie :
Partie n°74099 : cyanidrik vs patriceleser

3) Bert a5 (M l12–a5)
C’est l’ouverture que je pratique maintenant, elle ouvre certes la bouche d’égout de la sortie NE mais c’est bien là son seul inconvénient. Elle isole à la fois Watson et Bert qui peuvent être séparés au tour 2 si tactique de l’ombre. De plus, l’action de Watson est très réduite au tour 2 malgré la présence de Goodley. L’inspecteur aura donc innocenté 5 personnes à la fin du tour 2 (même si parfois il peut  rester 4 personnes à la fin du tour 2). Cette ouverture posera des problème à Jack s’il ne se cache pas sous l’identité de Goodley, Smith ou Holmes.

Exemples de partie :
Partie n°75773 : cyanidrik vs lutxo
Partie n°83486 : Saramago vs cyanidrik

Conclusion
Il s’agit d’une ouverture très ennuyeuse pour Steathly car son utilisation est souvent illégétime quelque soit le coup joué. De plus, elle laisse une multitude de choix à l’inspecteur. S’il préfère avoir des indices, il pourra jouer Holmes. S’il préfère isoler Goodley, il pourra le faire également avec Bert. Jouer Smith n’apporte par contre aucune valeur ajoutée par rapport à Bert. Toutefois, je conseille vivement la dernière proposition qui mettra Jack sur le carreau d’entrée ! 5 personnes innocentées … c’est un très bon début pour l’inspecteur.

cyanidrik, le 19 novembre 2009

—————————-

La numérotation des ouvertures est celle utilisée dans le tableau par ordre alphabétique des personnages, présenté dans l’article Le tirage des cartes.

Written by scalpaf

octobre 21, 2010 at 01:37

Publié dans Pré-études

Ce diable de Goodley

leave a comment »

Mon sergent Goodley, ce héros
Goodley, personnage adulé, personnage craint. L’inspecteur le redoute énormément car vu que son utilisation est toujours légitime, il est très dur à démasquer. C’est pour cela que certains inspecteurs aiment à l’isoler dès le premier tour … Il faut toutefois ne pas tomber dans l’excès car l’isoler parfois peut faciliter la vie de Jack qui exploiter cette stratégie pour faire croire à l’inspecteur qu’il est Goodley.

Le but de cet article est de voir quelques ouvertures anti–goodley caractérisées. Il est bien sûr évident que Goodley est isolable si Bert ou Goodley joue au premier tour. J’ai donc séparé naturellement cet article en 3 types d’ouvertures :

  • Les ouvertures où Goodley et Bert jouent au premier tour.
  • Les ouvertures où joue soit Goodley, soit Bert.

A noter que j’ai comptabilisé 36 ouvertures où Goodley est isolable sans danger (nombre à vérifier) . J’entends par sans danger, celle où personne peut s’échapper au second tour sans l’accord de l’inspecteur. J’ai donc délibérément choisi de ne pas toutes les évoquer.

A. Les ouvertures Goodley – Bert
La présence de Bert qui est dans la même zone que Goodley et la menace permanente Steathly donne lieu à peu d’ouverture Anti – Goodley.

A.1 Ouverture n°6 : Bert – Goodley – Holmes – Lestrade
Goodley a5 (Gull e8 et Holmes f3)

Cette ouverture est un grand classique. En avançant Gull d’une case, l’inspecteur empêche ce dernier de s’échapper. Il reste bien sûr la menace Steathly mais l’inspecteur peut la mettre à la lumière. Cette ouverture isole Goodley et met également ce pauvre Watson dans une situation délicate. Si l’inspecteur choisit l’ombre, il ne conservera qu’en principe 3 suspects à la fin du tour 2. En effet jouer l’ombre implique de laisser Bert à l’inspecteur et ce dernier pourra fermer une bouche d’égout pour compliquer la vie de Jack au tour 2.

Exemple de partie :
Partie n°80912 : Lutxo – cyanidrik

A.2. Ouverture n°10 : Bert – Goodley – Lestrade – Smith
Goodley (Smith g9 et Steathly j6) a5

Gull reste bien sûr une menace mais Smith peut à tout moment l’éclairer.

Variante : Goodley (Smith g9 Watson b3 Steathly i5) a5
Attention, Jack peut sauver Goodley s’il est sous les traits de Bert, Smith ou Steathly en jouant  Bert l10 M l12 – f 7 et Smith m9 L11 – f9. Au tour d’après Steathly colle à Smith et Bert et tout le monde pourra rejoindre Goodley. Dans cette combinaison, j’ai pu faire croire à Saramago que j’étais Goodley en ne perdant que 4 personnages (soit la moyenne) et un indice au premier tour !

Partie n°70595 : Saramago vs cyanidrik

A.3. Ouverture n°12 : Bert – Goodley – Lestrade – Watson
Goodley (Steathly j6 et Watson b3) m11

Cette ouverture isole Goodley mais c’est bien là son seul intérêt car en principe l’inspecteur se retrouve avec 5 suspects sur les bras à la fin du tour 2 et un Gull prêt à s’enfuir au tour 1. Il convient donc de réfléchir à d’autres alternatives.

B. Les ouvertures avec Bert mais sans Goodley
Ces ouvertures sont également délicates pour Jack car elles conduisent  le plus souvent à un isolement de Goodley et/ou de Bert. Certains inspecteurs n’aiment pas parfois isoler à la fois Bert et Goodley car parfois, Jack arrive à amener ces deux suspects jusqu’au bout et l’inspecteur se retrouve avec un bon vieux 50/50.
L’idée générale est bien sûr de jouer Bert et de fermer la plaque d’égoût en m9.

B.1. Exemple avec l’ouverture n°20 : Bert – Gull – Lestrade – Smith
Certains inspecteurs joueront Bert k9 Mc2 – m9, coup qui isolera Goodley et Bert à la fois.

D’autres inspecteurs préfèrent juste isoler Goodley en jouant Bert i9 Mc2 – m9 … coup qui maintient Bert à la lumière et évite une réponse totale à l’obscurité et un 50/50 entre le journaliste et le sergent. Une réponse possible (que je jouerai peut – être une prochaine fois, histoire de feinter) est de sauver Goodley grâce aux actions combinées de Gull et Smith mais cette solution éloignera Gull du centre du plateau, ce qui peut être à double tranchant pour Jack.

Exemple de partie :
Partie n°83471 : Barbapapa – cyanidrik

La présence de Watson peut être toutefois gênante si ce dernier joue grâce à sa capacité d’éclairage. Dans ce cas – là l ‘inspecteur placera Bert à côté de Gull pour empêcher Watson d’éclairer Goodley. Ce coup a bien sûr l’inconvénient de placer Bert à la lumière et si Jack n’est pas Goodley, l’inspecteur peut se retrouver avec 5 suspects à la fin du tour 2.

En conclusion, l’isolement de Goodley est à peser. Il peut se retourner contre l’inspecteur et il existe parfois de meilleures coups à l’image de l’ouverture 28  ou 29. L’ouverture 28 fait déjà l’objet d’un article particulier. L’analyse de la n°29 paraîtra prochainement.

C. Les ouvertures Goodley sans Bert …
Il existe 2 positions très vulnérables pour Goodley. La case k9 (si Holmes et Steathly ne jouent pas) ou la case j10 où Smith et Watson peuvent être déplacés pour ne pas rejoindre Goodley …
Les possibilités d’isolement sont également nombreuses, voici quelques exemples possibles.

C.1. Ouverture n°42 : Goodley – Gull – Lestrade – Watson
Au premier abord, cet ouverture semble agréable à jouer mais ce n’est qu’un leurre. En effet la présence de Lestrade et de Gull peuvent donner lieu à une double menace d’évasion Bert – Steathly que le pauvre Watson ne pourra couvrir à 100 % … La marge de manœuvre de l’inspecteur s’en retrouve réduite …

Coup possible : Goodley (Holmes h6 et Steathly j6) j10
Holmes bouche donc l’éclairage de Watson et Steathly se retrouve à la lumière (provisoirement). Mais ce coup laisse une bonne marge de manœuvre à Jack qui pourra passer un second tour tranquille …
Isoler Goodley n’est donc pas forcément la meilleure solution ici. J’ai bien sûr d’autres idées mais j’attends de les tester avant d’en parler.

C.2. Ouverture n°46 : Goodley – Holmes – Lestrade – Smith
Goodley j10 (Smith g6, Lestrade e6)
En positionnant Smith en g6, Goodley ne peut plus être rejoint. L’idée de rapprocher Lestrade peut dissuader l’inspecteur de réaliser une tactique dans l’ombre.

C.3. Ouverture n°47 : Goodley – Holmes – Lestrade – Steathly
Cette ouverture est très riche car il n’y a aucune menace d’évasion pour le tour 2. De plus ni Gull, ni Smith, ne sont là pour changer la donne. Watson est également absent et donc la case j10 ne peut être atteint par personne. Cela laisse le champ libre à l’inspecteur qui va s’en donner à cœur joie …

Goodley (Bert j8 Smith g9 Watson b3 N) j10
Ouverture que Saramago m’a fait connaître. J’aime beaucoup car la tactique de l’ombre est impossible car Watson se retrouve éclairé. De plus Smith et Gull restent à porter de Lestrade. La présence de Smith en g9 promet également un tour 2 délicat à négocier pour Jack. Avec cette ouverture Jack aura perdu 5 personnes  à la fin du tour 2.

Exemple de partie :
Partie n°83445 : Saramago – cyanidrik

Goodley (Bert k9 Smith g9) j10
Ici, l’idée est poussée à l’extrême car tout les persos se retrouvent à l’ombre … Dur dur pour Jack qui peut être tenté de placer tout le monde à l’ombre mais attention aux sueurs froides car cela donne à l’inspecteur « une accusation gratuite ». On ne peut toutefois pas vraiment parler d’ouverture anti – Goodley car tout le monde se retrouve dans l’ombre.

C.4. Ouverture n°49 : Goodley – Holmes  – Smith – Steathly
Goodley (Gull f10, Smith g6) j10
Une de mes ouvertures préférées ! Cette ouverture utilise la même méthode que l’ouverture 46. Elle a l’avantage aussi de placer Steathly dans une utilisation illégitime car la logique voudrait que l’inspecteur joue Holmes pour l’indice et Smith pour l’éclairage de Bert et Gull. On pourrait donc qualifier cette ouverture également d ‘«anti – Steathly»
Par contre, si Jack n’est ni Steathly, ni Goodley … l’inspecteur se retrouve avec 4 suspects à la fin du tour 2 dans la plupart des cas avec aucun indice …
Déplacer Gull est ici optionnel … je l’ai choisi car cela laisse plus d’amplitude à l’inspecteur pour manipuler Gull lors du tour 2. Tour 2 où Jack jouera Bert dans la plupart des cas …

Exemple de partie :
Partie n°82087 : cyanidrik – Saramago

Variante : à la place de Gull, Watson b3
Le but de ce déplacement est de dissuader Jack d’une stratégie à l’ombre … (Je ne la joue plus depuis ma défaite à la Goodley’s Cup car j’ai remarqué qu’elle permet à Jack de placer des personnages dans des endroits où Jack pourrait s’échapper)

Exemple de partie :
Partie n°70223 : cyanidrik – lilacmarco

Cyanidrik, le 6 novembre 2009

—————————-

La numérotation des ouvertures est celle utilisée dans le tableau par ordre alphabétique des personnages, présenté dans l’article Le tirage des cartes.

Written by scalpaf

octobre 20, 2010 at 22:03

Publié dans Goodley, Pré-études

Tagged with

Ouverture n°23 : Bert – Gull – Smith – Watson (BeGuSmWa)

leave a comment »

Conditions générales
Le brave sergent Goodley n’apparaissant pas au premier tour, l’inspecteur peut « a priori » envisager de jouer n’importe quel personnage parmi les 4 qui lui sont proposés en ce début de partie.

Les personnages qui apparaîtront lors du prochain tour sont : Holmes / Goodley / Lestrade / Stealthy. La présence simultanée de Goodley et Holmes lors des tours pairs est toujours favorable à l’inspecteur. En effet, soit Jack choisit de jouer Goodley au tour 2.1 (ce qui se produit la plupart du temps) et alors l’inspecteur bénéficie du premier alibi fourni par Holmes, soit Jack cède Goodley à son adversaire (ce qui, en soit, est déjà intéressant pour l’inspecteur) et alors il y a tout lieu de penser que Jack fait partie des 3 autres personnages du tour 2.

Jack peut envisager de s’enfuir du quartier de Whitechapel dés le deuxième tour s’il se cache sous les traits de Stealthy ou de Lestrade. L’inspecteur devra donc veiller à pouvoir parer toutes les tentatives d’évasion possibles de ces deux personnages. Passons les brièvement en revue :

  • Menace n°1 : En l’état, Stealthy peut directement s’enfuir par la sortie SE.
  • Menace n°2 : Jack permute Gull et Stealthy. La « bergère » peut alors s’échapper par la sortie NW.
  • Menace n°3 : Jack permute Gull et Lestrade, puis utilise Bert pour ouvrir la bouche d’égouts l12. Lestrade peut alors s’échapper par la sortie NE.


Etudes des coups candidats

A) L’inspecteur décide de jouer Gull

Dans ce cas, le seul coup candidat est de coller Gull à Stealthy en le déplaçant sur la case h3. En effet, si l’inspecteur joue Gull sur une autre case, Jack peut faire s’enfuir Stealthy en cédant Watson à l’inspecteur après l’avoir isolé de Stealthy grâce au pouvoir de Bert (menace n°1). Même chose si l’inspecteur envisage de permuter Gull et Watson. Et si, dernière tentative, l’inspecteur décide de permuter Gull et Stealthy pour éviter que la belle ne s’enfuit par la sortie SE, alors Jack peut à nouveau recourir à la même stratégie pour permettre à Stealthy de s’enfuir cette fois-ci par la sortie NW (menace n°2).

Voyons maintenant si le coup candidat « Gull h3 » est intéressant… Une rapide analyse montre que Jack peut placer 7 suspects de son choix à la lumière en cédant Watson ou Bert à l’inspecteur.

  • Conclusion : En jouant Gull, l’inspecteur fera (au pire) une seule élimination (Bert ou Watson).

Exemple de partie :
Partie n°56822 : Merome – scalpaf (Gull h3)
Partie n°15387 : Yagami – scalpaf (Gull h3)

B) L’inspecteur décide de jouer Watson

B1) … à l’ombre

Dans ce cas, Jack peut choisir le couple (Smith / Gull) ou le couple (Smith / Watson) pour placer le maximum de personnages à la lumière, sauf Stealthy, afin de créer une tentative d’évasion (menace n°1) ! Pour couper court à cette sinistre machination, l’inspecteur est donc contraint de coller le 4ème suspect à Stealthy.

  • Conclusion : L’inspecteur fera (au pire) une seule élimination (Watson ou Gull).

B2) … à côté de Stealthy

L’idée de ce coup est de parer simultanément les 2 tentatives d’évasion de Stealthy (menaces n°1 et n°2) en vue de pouvoir isoler le 4ème personnage que Jack cédera à l’inspecteur. Qu’à cela ne tienne, Jack peut alors utiliser le couple (Gull / Bert) pour fomenter une autre tentative d’évasion : celle de Lestrade (menace n°3). Mené de Charybde en Scylla, l’inspecteur se voit donc contraint d’utiliser le pouvoir spécial de Smith pour éclairer Lestrade. Plus simplement, Jack peut également envisager de placer tous les suspects à la lumière en « sacrifiant » Bert ou Gull à l’inspecteur.

  • Conclusion : L’inspecteur fera (au pire) une seule élimination (Smith, Bert ou Gull).

C) L’inspecteur décide de jouer Bert

C1) Si l’inspecteur souhaite jouer Bert à l’ombre, il est important de réfléchir aux bouches d’égouts qu’il peut ou non déplacer. Il ne peut, par exemple, fermer les bouches d’égouts f10, a5 et h3 sinon Jack, sous les traits de Stealthy, pourrait s’enfuir au tour 2 (menaces n°1 et n°2). Il ne peut non plus ouvrir la bouche d’égouts l12, sinon il s’expose à une double tentative d’évasion de Lestrade et Stealthy (menaces n°1 et n°3) qu’il ne pourrait pas empêcher simultanément avec Watson. En définitive, si l’inspecteur décide de jouer Bert au tour 1.1, il n’a pas d’autre choix que d’ouvrir la bouche d’égouts c2 et de fermer l’une des 3 bouches d’égouts f7, h6, m9… Une option intéressante consiste à isoler Bert des autres personnages en jouant : Bert j8 (Mc2-h6) ou Bert k9 (Mc2-h6) avec une petite préférence pour le 2ème coup, étant donné que la case k9 est plus éloignée d’une bouche d’égouts que la case j8.
Voyons maintenant comment Jack peut négocier cette ouverture après le coup proposé : Bert k9 Mc2-h6.

Cas où Jack n’est pas Bert

Dans ce cas, Jack peut opter pour une stratégie de la lumière en choisissant le couple (Smith / Gull) et en créant une tentative d’évasion de Stealthy (menace n°1). L’inspecteur doit alors ramener la potentielle fugitive à la lumière en plaçant Watson à ses côtés. Selon ce scénario, un seul personnage (Bert) est alors innocenté à la fin du tour 1.

Cas où Jack est Bert

Jack peut encore réduire à un seul suspect le nombre de personnages innocentés. Pour ce faire, il doit commencer par permuter Gull et Bert. Puis, il colle Smith à Goodley tout en éclairant Bert grâce au lampadaire f9. Stealthy, restée dans l’ombre, risque à nouveau de s’enfuir (menace n°1) si bien que l’inspecteur doit une fois de plus dépêcher Watson pour organiser sa filature en h3. Dans ce cas de figure, c’est donc Gull qui fait les frais du « sauvetage » de Bert.

  • Conclusion : En jouant Bert k9 Mc2-h6, l’inspecteur fera (au pire) une seule élimination (Bert ou Gull).

C2) Une autre ouverture envisageable avec Bert est le coup Bert f10 Mc2-m9. Destiné à empêcher la mise en lumière de Goodley par Watson, c’est un coup ouvertement anti-Goodley.

L’échange Gull-Goodley permet à Jack de jouer la lumière tout en conservant Goodley, mais place Gull dans une situation délicate pour la suite de la partie. Dans tous les cas, l’inspecteur disculpera 2 suspects à la fin du premier tour si Jack choisit de jouer la lumière : Goodley ou Gull, et le personnage laissé en 1.4 par Jack (Watson ou Gull ?).

Jack peut aussi jouer l’obscurité, en utilisant notamment Smith pour déplacer le lampadaire f5, mais il devra alors éclairer f9 ou h4, Bert ou Stealthy. Cela paraît plus aléatoire et garantit à l’inspecteur 3 disculpations au premier tour.

  • Conclusion : En jouant Bert f10 Mc2-m9, l’inspecteur fera (au pire) deux éliminations.

Exemple de partie :
Partie n°71360 : ylvain – Saramago

D) L’inspecteur décide de jouer Smith

Jouer Smith au tour 1.1 présente l’avantage de modifier grandement la répartition des personnages situés dans l’ombre ou à la lumière. Placer Smith à l’ombre tout en éteignant le lampadaire f5 et en éclairant le lampadaire h4 est ainsi un « grand classique » des ouvertures sans Goodley ni Stealthy. Le joueur qui incarne Jack se retrouve alors avec 7 personnages à l’ombre et 1 seul dans la lumière, ce qui est généralement assez difficile à négocier. Une telle manœuvre est-elle possible dans le cas présent ? La réponse est non ! En effet, les menaces n°2 et n°3 sont imparables si Jack décide d’isoler Watson grâce au pouvoir spécial de Bert ! La parade qui consisterait à éteindre le lampadaire f5 pour allumer le lampadaire f9 est également vouée à l’échec : en effet, cette fois-ci, l’inspecteur ne pourra parer la menace n°1…

L’inspecteur doit-il pour autant abandonner l’idée de jouer Smith dés le début de la partie ? Pas du tout, il doit cependant se débrouiller pour parer les 3 menaces simultanément. Comment ? En plaçant Stealthy et Gull tous les deux dans la lumière. Pour ce faire, l’inspecteur doit donc coller Smith à l’un de ces 2 personnages et éclairer l’autre en allumant un réverbère. Bien évidemment, l’option la plus intéressante pour l’inspecteur consiste à placer Smith à côté de Gull et non à côté de Stealthy car Gull est encore susceptible de bouger mais pas Stealthy ! Si Jack opte pour une stratégie de la lumière et cède Gull à l’inspecteur au tour 1.4, ce dernier pourra alors innocenter Gull (et peut-être même Smith) en les séparant à nouveau.

En résumé, si l’inspecteur décide de jouer Smith, il doit le placer à côté de Gull. Les 2 cases envisageables pour Smith sont donc f10 et e8. Analysons rapidement ces 2 coups candidats :

D1) Smith f10 Lf5-h4

Si Jack veut conserver le maximum de suspects à la fin du premier tour, voici comment il doit s’y prendre : il doit commencer par coller Watson à Holmes ou à Goodley, puis il permute Gull et Watson en prenant soin d’éclairer Lestrade avec sa torche. L’inspecteur éliminera alors 2 suspects seulement : (Bert et Goodley) ou bien (Bert et Holmes). De fait, si Jack a usurpé l’identité de Bert, il devra nécessairement opter pour une stratégie de l’ombre, ce qui amènera l’inspecteur à éliminer 3 personnages (Stealthy, Watson et Lestrade).

  • Conclusion : Ce coup permet à l’inspecteur d’espérer au minimum 2 éliminations (dont celle d’un personnage important à savoir Holmes ou Goodley) et de soupçonner un peu plus particulièrement Bert dans le cas où jack opte pour une stratégie de l’ombre.

Exemples de parties :
Partie n°39478 : Ferrum – scalpaf
Partie n°49490 : Mr King – scalpaf
Partie n°53341 : Mr King – scalpaf
Partie n°54593 : scalpaf – loule
Partie n°55240 : Loki – scalpaf
Partie n°60594 : Lapinot – scalpaf

D2) Smith e8 Lf5-h4

L’analyse est exactement la même : si Jack joue la lumière, l’inspecteur procédera à 2 éliminations au minimum ; et si Jack joue l’ombre, l’inspecteur pourra innocenter 3 suspects (et nourrir de réels soupçons sur Bert). La seule différence est que Smith se retrouve ici plus éloigné d’une bouche d’égouts que dans le cas précédent, ce qui est plus intéressant pour la suite de l’enquête. D’aucuns pourrait rétorquer qu’en f10, Smith pourrait être encore mieux isolé en fermant la bouche d’égouts sous ses pieds grâce à Bert au tour 1.4. C’est vrai ! Mais, l’inspecteur dispose (à mon avis) d’un bien meilleur coup à jouer avec Bert au tour 1.4… L’inspecteur peut en effet envisager d’isoler Holmes en préférant fermer la bouche d’égouts située en h6 (surtout si Jack a préféré sauver Holmes que Goodley !). Ce coup est beaucoup plus sournois qu’il n’y paraît car, au deuxième tour, il y a tout lieu de penser que Jack jouera préférentiellement Goodley (personnage au pouvoir spécial le plus important), ce qui laissera Lestrade et Stealthy (suspects encore non innocentés) aux mains de l’inspecteur. Il sera alors facile à l’inspecteur de les placer hors d’atteinte de Holmes (et donc de les innocenter) vu que le célèbre détective de Baker Street aura été isolé au centre du plateau grâce à Bert lors du tour précédent !

  • Conclusion : Ce coup permet également à l’inspecteur d’espérer au minimum 2 éliminations (dont celle de Goodley ou de Holmes) au tour 1, d’isoler Smith et Holmes pour la suite de la partie, posant ainsi des difficultés supplémentaires à Jack dès le second tour.

Exemple de partie :
Partie n°28898 : scalpaf – Lutxo

Bilan de l’analyse de cette ouverture

Jouer Smith apparaît l’alternative la plus intéressante pour l’inspecteur. Néanmoins, certaines précautions doivent être prises pour éviter une évasion prématurée de Jack sous les traits de Lestrade ou Stealthy. Le coup qui me semble le plus prometteur à plus d’un égard est le suivant :

Smith e8 Lf5-h4

Lapinot, le 3 juillet 2009

Cet article a été envoyé par Lapinot peu avant qu’il ne décide de se retirer de Whitechapel. A juste été ajouté le paragraphe consacré à l’option Bert f10 Mc2-m9, utile pour l’analyse de cette ouverture, avec l’accord de Lapinot.

—————————-

La numérotation des ouvertures est celle utilisée dans le tableau par ordre alphabétique des personnages, présenté dans l’article Le tirage des cartes.

Written by scalpaf

octobre 18, 2010 at 23:21

Publié dans Pré-études