Les nouvelles chroniques de Mr Jack

Élémentaire, mon cher Watson !

Archive for the ‘Échappées belles’ Category

L’inspecteur abusé par son Alibi ! **

with 2 comments

Ce problème qui, à mon sens,  reste un problème assez simple, ne devrait pas vous embêter plus que çà.
Il est à 2 étoiles simplement parce qu’il s’agit d’un « Multi-Problème ».
Çà reste entre nous mais ce sont 2 problèmes à 1 étoile ! 😉

Il s’agit une situation repérée dans une partie de NYg. Voici où nous en sommes :

Les Tours 1 et 2 viennent de se conclure de manière plutôt correcte pour l’inspecteur. Le Tour 3 qui a l’air anodin réserve quelques surprises. C’est ainsi que l’inspecteur va chercher un 2e Alibi en jouant :

  • 3.1 – Tumblety g4-g6 et Mouchard redéposé en h7 (Tumblety).

Voici les 2 énoncés :

  1. Que doit jouer Jack en 3.2, 3.3 et 4.1 pour que 2 vrais Suspects sortent (« Mat » et sans accusation possible) ?
    What Jack must play in 3.2, 3.3 and 4.1 to escape with 2 real Suspects (« Mat » without accusation) ?
  2. Qu’aurait du jouer l’inspecteur en 3.1 pour qu’il n’y ait aucun « Mat » possible ?
    What should inspecteur play in 3.1 to don’t have any « Mat » possible ?

Bonne réflexion ! 😉

Proposé par Gilou, le 02/09/2012

——

Ces énigmes sont extraites de parties jouées sur mrjack.hurricangames.com. Le niveau de difficulté de chaque problème est  indiqué à côté de son intitulé : * facile, ** moyen, *** difficile, **** très difficile

Written by Gilou

septembre 2, 2012 at 20:00

Publié dans Échappées belles, Problèmes

Tagged with

Les rois de la combine

leave a comment »

Pour continuer à se familiariser avec New-York, voici une situation qui illustre une combinaison de personnages absolument redoutables.

Confronté à un tirage machiavélique, l’inspecteur joue fébrilement Callahan: e4-f5 (C g6g7-l7m8). Jack sous les traits de Beach en tire partie immédiatement.

 

—— Ce qui suit contient la solution ——

Cette situation a donné un peu de fil à retordre, et pourtant il n’y a que 2 personnages à jouer ! C’est dire si New-York peut réserver des situations bien « prises de têtes ».
Par élimination on arrive vite à la conviction qu’il faut utiliser Eastman et Tumberly : ce sont bien eux les Rois de la combine !
L’objectif est donc de positionner Beach à l’obscurité de telle façon que Grant ne puisse pas le rejoindre, ni l’empêcher de s’évader d’une quelconque façon (par exemple en mettant un espace vert sur une bouche de métro).
Premier constat : la seule issue disponible est la case l12.
La première hypothèse pourrait consister à vouloir laisser Beach à sa place – car il est déjà potentiellement en position de fuite – en déplaçant juste Eastman, puis d’utiliser Tumberly pour « envoyer » Grant à un endroit hors de portée de Beach. On s’aperçoit vite que les possibilités d’action de Tumberly sont limitées. Il ne peut pas accéder à Grant, et ne peut échanger la position de cette dernière qu’avec celle de Rider (h6) ou de Eastman (après un déplacement en g5, h5, i6 ou i7) : Grant peut à chaque fois rejoindre Beach en i9. Il faut abandonner cette première hypothèse et songer à déplacer Beach.
Le simple déplacement de Beach par Eastman ne permet pas à lui seul de s’affranchir de l’influence de Grant qui peut protéger : i10, j10, k10, k11, l10 et l11. Echanger Grant avec Rider par le truchement de Tumberly ne modifie pas la capacité de protection de Grant sur ces cases. Il faut donc envisager un double déplacement de Beach, successivement par Eastman et Tumberly. La seule case qui permet à Beach de s’échapper et qui n’est pas accessible par Grant est la case occupée par Callahan : f5. Dés lors l’enchaînement gagnant est limpide :
3.2 Eastman: Beach i9-i6
3.3 Tumblety: k6-i5 Beach x Callahan

Ces deux coups donnent la situation de jeu gagnante pour Jack :

Bravo Lutxo !

Pour les modalités du jeu et les pouvoirs des personnages, voir l’article Bienvenue à New-York !

Written by scalpaf

octobre 20, 2010 at 22:14

Publié dans Échappées belles

Tagged with

L’esprit de New-York

leave a comment »

Début du tour 5, l’inspecteur vient de jouer Grant: (P j7) l9-j7. Jack se cache sous l’identité de Callahan. Il joue pour sortir au tour 6. Comment fait-il ?

 

Beginning of the turn 5, the inspector has played Grant: (P j7) l9-j7. Jack is Callahan. He is playing in order to escape himself at the turn 6. How does he do ?


—— Ce qui suit contient la solution ——

——

La solution passe par la bonne utilisation des pouvoirs des personnages présents. L’échappée de Callahan ne peut se faire qu’au tour 6 – il est à la lumière au début du tour 5 -, et par conséquent via le truchement de Eastman, mettant en oeuvre une règle essentielle de New-York : Estman peut utiliser son pouvoir de déplacement d’un autre personnage pour le faire fuire, à condition qu’Eastman soit dans le même « état » que ce personnage, à savoir à l’obscurité.
Jack ne pourra pas laisser Latimer à l’inspecteur en 5.4, ce dernier ayant le pouvoir d’éclairer Eastman ou Callahan. La mission de Jack se résume alors en ces termes : positionner Callahan à l’obscurité à moins de 3 cases d’une issue et empêcher Rider (qu’n laissera à l’inspecteur en 5.4) de rejoindre Eastman ou Callahan, après avoir jouer Callahan et Latimer.

La solution :
– Callahan libère l’issue maritime k4 en déplaçant la scène de crime k5-l5 en g6-h7, et se déplace en k6.
– Latimer se déplace n’importe où (sauf à proximité de Eastman ou de Callahan, cela va de soit) mais n’oublie surtout pas de bloquer la case f5 en y posant un éclairage public.

Ainsi Rider ne peut rejoindre ni Eastman ni Callahan, et au début du tour 6 Jack peut utiliser Eastman pour déplacer Callahan en k4 qui s’enfuit.

Pour les modalités du jeu et les pouvoirs des personnages, voir l’article Bienvenue à New-York !

 

Written by scalpaf

octobre 19, 2010 at 23:38

Publié dans Échappées belles

Tagged with